PLUi GPS&O – Invitation aux ateliers citoyens

PLUi

Le PLUi (le Plan Local d’Urbanisme intercommunal) remplacera le PLU de Triel sur Seine à l’horizon 2019-2020 et la Communauté Urbaine GPS&O organise des « ateliers citoyens » pour travailler sur ce PLUi. Les prochains ateliers pour Pissefontaine (et Triel sur Seine) auront lieu les 28 et 30 novembre (une seule date suffit) à partir de 20H à la Maison des Insectes au Parc du Peuple de l’Herbe à Carrières sous Poissy.

La participation à cet atelier est libre et vous avez la possibilité de vous enregistrer en ligne sur https://construireensemble.gpseo.fr/exprimez-vous/ . Soyez de toute façon certains que notre association sera représentée et qu’elle parlera pour l’ensemble du voisinage de Pissefontaine.

Pour plus de détails, la lettre d’invitation est jointe sur ce lien PLUi GPS&O – Invitation aux ateliers citoyens

Réflexion sur le prix au m² de terrain sur Triel et sur Pissefontaine

La vente du Parc Municipal par la mairie à un promoteur privé a été actée au dernier conseil municipal pour un prix de 283€ le m² (voir cet article du Parisien par exemple).

Cela semble peu si l’on compare avec les récentes acquisitions faites par l’EPFIF au 8 et au 12bis grande rue, qui se sont faites aux prix de 500€/m² et 450€/m² environ. Mais en même temps, cela semble délirant si l’on compare le nombre de logements locatifs aidés (voir aussi cet article et celui-ci) qui sont prévus sur ces terrains: 48 logements (sur un total de 160 logements) sur les 14000m² du Parc Municipal, seulement, contre 24 logements (2 fois moins) sur les 1200m² (11 fois moins)!

Quelque règles de 3 aidant, par extension de la densité projetée sur Pissefontaine projetée sur le Parc Municipal, qui je le rappelle est à 2 pas du centre ville, des commerces et des transports, et donc certainement plus propice à une densification que ne l’est Pissefontaine, et bien nous obtiendrions un potentiel de 280 logements, dont 84 locatifs aidés, sur le Parc Municipal, ou à contrario, un potentiel de 13 logements sur le terrain de 1200m² à Pissefontaine, 2 fois moins que prévus!

2 conclusions possibles: soit l’EPFIF achète trop cher le terrain sur Pissefontaine, avec des objectifs de densité de logements excessifs, soit la municipalité brade le Parc Municipal. Cela fait penser que l’EPFIF pourrait acquérir le Parc Municipal? A 283€/m² ce serait une très bonne affaire et l’ensemble des logements seraient convertis en logements sociaux pour atteindre les objectifs de la loi ALUR!

Pourquoi ne le fait il pas? Il doit nous manquer quelques éléments clés, quelques informations, qui font que la loi du marché se s’applique pas à ces opérations immobilières, malheureusement pour les protecteurs du Parc Municipal, malheureusement pour nous, habitants de Pissefontaine.

Open Bar Pissefontaine le dimanche 1er octobre 2017

Habitants, voisins, amoureux de Pissefontaine, vous êtes conviés à l’Open Bar Pissefontaine qui se déroulera le dimanche 1er octobre 2017 entre 18H00 et 20H00 au 19 grande rue de Pissefontaine.

Suis je concerné? Seulement si vous habitez Pissefontaine, êtes voisins de Pissefontaine ou bien aimez Pissefontaine.

Comment ça marche? Venez prendre l’apéro et discuter entre voisins. Le portail sera grand ouvert. On s’installera en intérieur pour les frileux, en extérieur dans la cour pour les fumeurs et les moins-frileux.

Dois je amener quelque chose? Non, venez les mains dans les poches, c’est un Open Bar, donc tout est prévu, inclus et gratuit.

De quoi va-t-on parler? De tout de rien, mais qui concerne Pissefontaine.

Il y a bien quelques sujets dont on parlera plus précisément? Bien sûr que oui et il s’agira de Sécurité Routière, d’une part, et d’une possible Brocante sur Pissefontaine, d’autre part.

Moi, je ne bois pas d’alcool, suis je concerné? Bien sûr que oui, il y aura de la bière, du vin, d’autres alcools, mais aussi des sodas, des jus,… et des cacahouètes.

A vos agendas!

Vu dans Triel’Info de Septembre-Octobre 2017

Le « Dossier Spécial projets à mi-mandat » de Triel’Info de Septembre-Octobre 2017 concerne notre quartier Pissefontaine par 2 fois page 19:

Triel Info sep 2017

Tout d’abord « Pissefontaine: la reconstruction de la maison de la Place Corroyer (4 petits logements). », projet que nous avons déjà évoqué dans un post précédent. De notre point de vue, c’est un projet sain que nous continuons à suivre. Présentation du projet final sous quelques semaines, travaux prévus en 2019.

Ensuite, cette « Ouverture d’un espace public au 12bis de la Grande rue de Pissefontaine et d’un local public s’inscrivant dans le petit projet de logements ouvert sur la rue des Châtelaines. » qui nous reste encore mystérieuse même si quelques informations ont fuitées. Ce que nous savons déjà à ce jour, c’est que la maison, anciennement nommée « La Roseraie », date en partie d’avant 1760, a été remaniée au début du XXe siècle et qu’elle a été parfaitement entretenue par leur derniers propriétaires avant d’être rachetée par l’EPFIF fin 2016. Cette maison sera conservée dans ce projet, chose sur laquelle nous sommes intransigeant, et donc devrait être reconvertie en local public.

La mairie et l’opérateur immobilier, EFIDIS, pressenti pour le « petit projet », je cite, de logements locatifs aidés, doivent nous présenter ce projet cet automne. Nous vous en dirons plus alors, notamment sur ces mystérieux « local public » et « espace public ».

Préservons Pissefontaine participera au Forum des Associations samedi 9 septembre au Cosec

Les membres du bureau de notre association tiendront un stand au Forum des Associations, l’occasion de venir discuter de vos soucis, de vos souhaits, de vos idées concernant Pissefontaine…

forumassociations2017-bd

… et d’adhérer ou renouveler votre cotisation, avec la possibilité cette année de la régler directement sur internet sur HELLOASSO

4 places de parking en moins

Les 4 places de parking sur le haut de la grande rue, à l’emplacement de l’ancien lavoir, sont interdites car un mur mitoyen menace de s’effondrer.

20170902_135015

D’un côté, ça me fâche car cela fait 4 places en moins dans le quartier, alors que c’est déjà tellement difficile de se garer. D’un autre côté, ça me fâche aussi car c’est vraiment dommage d’avoir sacrifié le lavoir, dont on peut observer les murs restants, pour du stationnement aussi moche!