Marche Citoyenne: et après?

La marche citoyenne de samedi 17 novembre a été un signal fort et l’a été perçu comme tel par la mairie, mais ce n’est pas pour autant que l’action du collectif « Construire à Triel mais pas n’importe comment » s’est arrêté là, bien au contraire.

A commencer par ce questionnaire en ligne (http://bit.ly/2PzJDvS) afin de recueillir vos avis pour un aménagement durable de notre ville.

Ensuite, par la reprise des concertations sur l’aménagement avec la mairie, appuyé par le courrier ci-dessous, mais aussi de certains projets, comme le projet de logements collectifs dit Chatelaines-Pissefontaine, tout récemment relayé par le collectif « Construire à Triel mais pas n’importe comment » et que vous pouvez trouver sur www.facebook.com/collectifdesasso .

ea36478a-49b9-4171-9589-535787abc678

5695d47a-3b84-4570-97c1-9b0cf31fb503

Nous espérons quelques impacts importants, au bénéfice de Triel, au bénéfice de Pissefontaine, bien sûr.

GROSSE marche citoyenne samedi dernier avec plus de 250 manifestants

Ce fut un succès avec la mobilisation de plus de 250 triellois qui se sont réunis samedi 17 novembre à l’appel du collectif « Construire à Triel mais pas n’importe comment » dans le bas de Triel pour protester contre la politique urbanistique bétonneuse de la mairie. Pissefontaine, par le biais de voisins et de notre association, était fortement représenté.

7950084_d28527d6-ece1-11e8-b445-fa100039dd42-1_1000x625

A cela s’ajoutent les 1800 signataires à la pétition demandant de déroger Triel de cette loi SRU qui oblige coûte que coûte à construire du logement collectifs pour monter à 25% de logements sociaux.

Nous vous invitons à lire les articles de presse qui rendent compte du succès de cette marche citoyenne et du niveau élevé d’anxiété qui règne sur notre ville et dans notre quartier, à commencer par celui-ci:

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/triel-sur-seine-ils-veulent-ralentir-l-urbanisation-de-leur-ville-18-11-2018-7945728.php

 

Projet Châtelaines-Pissefontaine: la concertation enfin?

Que s’est-il passé depuis la réunion de concertation du 15 février sur le projet immobilier Châtelaines-Pissefontaine? En terme de concertation, pas grand chose, mais ça on s’y attendait de la part d’une mairie habituée du mot mais pas de l’acte.

Et bien, si, il y a bien eu de l’activité et par les voisins de ce projet contestable. Cela se traduit par une liste de requêtes, dans le courrier consultable ci-après Lettre requêtes projet Chatelaine-Pissefontaine-1 , qui sera arrivé cette semaine sur le bureau de Monsieur le Maire, de Monsieur le Directeur d’EFIDIS, le bailleur social et de Monsieur le Directeur de l’EPFIF, le propriétaire préempteur du terrain.

Et qu’est ce qu’il est dit dans ce courrier? Voilà ce qu’un projet respectueux du quartier devrait être et concertons nous, tout simplement!

Nous souhaitons que cette concertation tant demandée reprenne, que la mairie ait entendu les 250 manifestants de samedi, et que tout cela se fasse en bonne entente.

Mobilisons nous Samedi 11H devant l’espace Senet

Urbanisme à Triel : rendez-vous samedi à 11H devant l’espace Senet pour une Marche Citoyenne en famille et en musique ! Mobilisons-nous tous, venez nombreux ! On compte sur vous !
tract novembre 2018
Construire autrement pour mieux vivre ensemble : Grande marche citoyenne en famille et en musique à Triel après-demain, samedi 17 novembre, à l’appel du collectif Construire à Triel mais pas N’importe Comment ! Le mouvement est initié par les habitants qui manifestent leur incompréhension au vu de l’ampleur des projets immobiliers. Les habitants souhaitent être associés à l’aménagement de leur ville.
projets immobiliers triel manifeste
projets immobiliers triel

 

Marche Citoyenne Urbanisme le 17 novembre

Le collectif « Construire à Triel mais pas n’importe comment » organise une grande Marche Citoyenne, en famille et en musique, samedi 17 novembre, rendez vous à 11H00 face à l’espace Senet.

tract novembre 2018

Notre association y participera. Si vous souhaitez manifester votre désaccord des incohérences de la politique urbanistique de notre mairie, alors venez vous joindre à nous!

Travaux en face de chez vous: que faire?

Des travaux de terrassement ont commencé sur l’ancienne propriété Isy-Schwart rue des Réservoirs et plusieurs voisins se sont plaints de vibrations, de crainte de fissures, du fait du terrassement et des camions de chantiers. Et ce n’est pas l’actualité récente (voir Terreur sur Triel ou bien l’effondrement d’immeuble à Marseille) qui va nous rassurer. Alors que faire?

20181013_115245

La première chose à faire est de prendre contact avec le promoteur immobilier ou le constructeur et lui faire part de vos soucis et de vos craintes. Vous pouvez aussi en faire part à la mairie, bureau de l’urbanisme, pour qu’ils vous aident à contacter le promoteur. Les travaux doivent respecter certaines règles, par exemple le tonnage des camions peut être limité, car non dérogé et le maire peut intervenir pour faire mieux respecter ces règles.

Ensuite, il vaut mieux prévenir et se prémunir de possibles dégradations de votre habitat. Pour cela, vous pouvez demander à ce qu’une expertise soit faite avant les travaux, ou au plus tôt si les travaux sont déjà commencés, et si une dégradation de votre maison est constatée après coup, alors l’assurance couvrira les réparations éventuelles car prouvées comme étant dues aux travaux. Il vous faut faire réaliser un constat d’huissier, si possible avec video, et il vous en coûtera environ 350€. Consultez la liste sur internet.

Dans certains cas, comme pour le projet du 8 grande rue, le constructeur peut faire un référé préventif, sur une liste limitée de voisins, et dans ce cas, c’est le constructeur qui prend en charge le coût et la réalisation de l’expertise.

Dans tous les cas, il est recommandé de prendre contact avec son assureur et vérifier les conditions de votre assurance d’habitation.

Enfin, s’il y a problème et qu’il est majeur, il est préférable de se faire assister par un avocat spécialiste et nous pouvons vous mettre en contact avec l’un d’eux qui connait Pissefontaine.